26 Jan 2011

Fabrice Mauss a sorti son troisième album « Minuit passé » en octobre dernier. Je l’ai rencontré au festival de chanson française de Risoul.
Découvrez les influences musicales qui ont marquées son travail.

Sa playlist VIP :

  • « Cargo » – Axel Bauer : j’avais 5 ans et c’est le 1er titre que je me souviens avoir aimé. J’adorais le clip qui avait été fait par Mondino.
  • « Sunday bloody sunday » – U2 : J’ai commencé à apprendre la batterie avec cette chanson. Au début, je ne savais pas trop si je voulais être batteur ou chanteur.
  • « Le moribond » – Jacques Brel : Le vrai déclic m’est venu à l’école. C’est une prof de musique qui nous a fait découvrir Jacque Brel et « Le moribond ». J’étais un cancre et là j’ai eu 16/20. C’était une rencontre musicale marquante.
  • « Marlène » – Noir désir : J’ai découvert Noir Désir tardivement avec l’album Tostaky. Lorsqu’on m’a demandé de faire une reprise, j’ai choisi ce titre. C’est pour moi, une de leur plus belles chansons.
  • « Just a girl » – No doubt : A 18 ans, j’ai passé un an aux Etats-Unis. Quand j’avais des coups de blues, j’écoutais cette chanson. ça me donnait de l’énergie. Je l’ai écoutée à en user le cd !
  • « Paint it black » – The Rolling Stones : Un electrochoc à la fin du film « Full Metal Jacket ». Et ça m’a marqué. On écoutait beaucoup de musique anglo-saxonne, et là j’ai vraiment voulu traduire le texte, apprendre le morceau à la guitare. Je n’écoute pas vraiment les Rolling Stones, mais c’est une des plus belles chansons qui n’ait jamais été écrite. Le riff de de guitare, la voix, l’énergie, ce que ça raconte…
  • « Lose yourself » – Eminem : Je suis un grand fan de rap. J’ai toujours fait des chansons avec pas mal de rythme dans les mots. Eminem a un flot qui est hors norme, une voix qui se repère parmi des millions. Cette chanson est la bande originale d’un film assez médiocre mais la chanson, je la trouve divine. Pour l’anecdote, je l’ai écoutée juste avant d’écrire « Je recherche ».
  • « Nuit et brouillard » – Jean Ferrat : C’est une chanson que j’ai aimée et redécouvert à plein de périodes de ma vie. Je suis d’origine juive et tout ce qui traite de la shoah m’interpèle. On en parle pas assez et on en parle mal. C’est courageux ce que Jean Ferrat a fait dans le contexte de l’époque. Le vrai militantisme dans la musique, c’est ça.
  • « Whatever » – Oasis : J’ai beaucoup écouté de brit pop et pour moi, ils ont un petit truc en plus par rapport aux autres. Avec une chanson comme wonderwall, je trouve qu’ils se sont un peu rapprochés des Beatles. Quant à « Whatever » , c’est un bijou d’arrangement et de réalisation.

http://www.youtube.com/watch?v=YvdeLLG6C6E

  • « Jeune et con » – Saez : Quand je l’ai écoutée en 2000, j’ai eu l’impression qu’elle apportait un vent de fraicheur. Avec une sorte de rage et une voix identifiable.

Le dernier clip de Fabrice Mauss « C’est la vie » :

Fabrice Mauss sur le web :

Son myspace

Concerts :

Date Ville Salle
28.01.11 Paris Théâtre Traversière
Heure: 20:30. Prix: 20€. Adresse: 15 rue Traversière 75012 Paris. Téléphone de la salle: 01 43 41 81 27.

S'abonner: RSS | iCal

[top]