05 Oct 2012

Charles-Baptiste malgré ses apparences premier de la classe pourrait bien vous surprendre. Sur la scène derrière son piano on découvre un jeune homme simple, blagueur, qui aime les mots et qui vous fait partager sa joie de vivre. Passer par le conservatoire ne signifie pas forcément que l’on écoute que du classique… Allons donc voir ça de plus près…

La playlist VIP :

  • « Breathe » – Pink Floyd : C’est le premier titre de « Dark side of the moon ». C’est le premier titre électrique que j’ai entendu. Car avant j’avais entendu que de la musique classique. ça a été formidablement formateur pour moi. C’est ma mère qui me l’avait offert.
  • « La Cavalerie » – Julien Clerc : je consièdre que je ne fais pas de la chanson française mais de la variété française. Mais dans le sens où on le faisait dans les années 70 avec une sorte de légèreté pour traiter les thèmes profonds. C’est le premier succès de Julien Clerc qui est sorti en 68. Je pense que Julien Clerc est le plus grand chanteur de variété française. Il incarne tout l’ennui des provinces, quand on rêve d’ailleurs et qu’on voit les motos passer.
  • « Faut Pas Rêver » – Patrick Juvet : Plein de gens trouvent que c’est de mauvais goût mais c’est ma troisième chanson préférée de tous les temps. C’est une époque où il enregistrait à Los Angeles des musiques très produites. C’est Jean-Michel Jarre qui écrivait les paroles. Donc il y a une écriture très métaphorique et à la fois très réelle. Moi dans mon écriture j’essaye d’utiliser ça, des émotions très directes et de trouver une sorte de lyrisme.
  • « Bambou » – Alain Chamfort : Alain Chamfort c’est l’élégance ultime. C’est le type qui a traversé toutes les époques. Il a travaillé avec trois monstres de la variété : Dutronc, Claude François et Gainsbourg. Pour moi il incarne quelque chose de fort. C’est la couleur seventies qui m’a marquée. Je me rends compte que je cite que des chanteurs des années 70. C’est très révélateur.
  • « Close To The Edge » – Yes : C’est un groupe que j’adore. J’ai écouté que du Yes, King Krimson etc à partir de mes 16/17 ans. J’ai adoré le rock progressif. Ce côté ample très écrit, très influencé par la musique classique. Je viens du conservatoire, donc le rock progressif c’est pour moi la passerelle entre le classique et la pop. Après ils se sont un peu perdu dans leurs arrangements.
  • « No Fun » – Iggy Pop & The Stooges : Les trois albums qu’ils ont fait c’est avec des chansons hyper courtes. Il y a juste la rage qui sort. Les paroles sont débiles. C’est la chose la plus primitive qui existe en rock’n’roll. Je trouve ça fondamental. J’aurais pu aussi citer les MC Five
  • « London Calling » – The Clash : Les Sex Pistols c’était vraiment une arnaque. Alors que les Clash c’est un groupe incroyable. Il y a beaucoup de paroles. ça j’aime un peu moins. Cette chanson symbolise une époque. Quand j’ai commencé à faire de la musique à Paris dans les années 2004, 2006 c’était une époque d’effervescence de rock français. Je jouais avec ma guitare. Et c’était vraiment le morceau qui nous portait. Et on disait c’est nul Paris, faut aller à Londres. Et maintenant on dit c’est nul Paris faut aller à Bordeaux. Car il y a tous les groupes là bas.
  • « The Chase » – Giorgio Moroder : C’est la BO du film « Midnight Express ». C’est une musique pionnière de la musique électro. Car tout simplement après minuit on ne peut plus écouter autre chose que de la musique électro en buvant de la vodka, déchaîné sur un dance floor. C’est une chanson de huit minutes.
  • « Concerto N°3 » – Sergueï Rachmaninov : C’est le romantisme absolu. Chez moi si j’écoute les performances live de Horowitz ou de Martha Argerich, je pleure. ça me rappelle tout mon désespoir d’adolescent quand j’arrivais pas à voir les films que je voulais, que je rêvais d’ailleurs. C’est très fort pour moi.
  • « Pavane Pour Une Infante Défunte » – Maurice Ravel : C’est un morceau qui a une écriture quasiment pop. C’est sublime. J’adore ce titre. Souvent je la joue quand je suis seul chez moi le soir sur mon piano. Je la joue d’une façon pop. Je reprends les accords. Je la joue comme un vieux pianiste de jazz qui serait dans un vieil hôtel.

Charles-Baptiste « On veut des tubes » :

Charles-Baptiste sur le web :

La page facebook
Le site officiel

Concerts :

Date Ville Salle
28.02.13 Bourges (18) Théâtre St Bonnet
Heure: 20:00.
13.02.13 Vernouillet (28) Le Séchoir
Heure: 20:00.
05.12.12 Paris (75) Espace Christian Dente
Heure: 20:00.
14.11.12 Toulouse Le bijou
Heure: 20:00. Adresse: 123 Avenue de Muret 31300 Toulouse. Téléphone de la salle: 05 61 42 95 07.
19.10.12 Liévin (62) Arc en Ciel
Heure: 20:00.
11.10.12 Saint Jean de Braye (45) Salle des fêtes
Heure: 20:00. Avec Emily Loizeau

S'abonner: RSS | iCal

[top]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *