La playlist VIP par Gaël Faure

Il est loin le temps où Gaël Faure chantait sur la scène d’un célèbre télécrochet. Le temps qu’il a fallu à ce jeune ardéchois pour mûrir sa musique. Il a su également bien s’entourer (Tété, Ben Ricour, Fabien Boeuf, Chet et Barcella) pour la sortie de son nouvel album à l’automne.
Dans sa bio on peut lire « J’aime à croire, que les gens puissent ressentir d’où l’on vient, en ne se fiant simplement qu’à la musique. » Découvrons-donc ses pépites musicales, qui nous en disent plus sur sa musique.

La playlist VIP :

  • « Dust Bowl III » – Other Lives : Voilà maintenant 5 ans que j’écoute ce groupe qui plus exactement s’appelait Kunek avant ça. C’est clairement mon influence majeure car la couleur musicale proposée me transporte complètement. C’est le goût parfait que ce groupe peux avoir pour choisir leur instruments avec lesquels ils font leur musique. Je retrouve cette base organique dans les pianos droits, les guitares électriques ainsi que tout ce subtil mélange d’échos, de choeurs, de vents et d’harmonies. ça tend vers la grâce et c’est absolument ça la musique.
  • « Secret Heart » – Feist : Cette femme, dans le paysage musicale (féminin) actuel fait très mal. Je trouve sa faculté à faire des mélodies tout à fait incroyable ! Et je suis complètement fou de son côté tribal, indiens d’Amérique envoûtant, presque chant venu de l’au-delà. C’est quelqu’un qui habite ses textes et sa musique. Et c’est une grande interprète et une excellente musicienne. Elle a un sens du groove à faire pâlir les plus grands blues-man avec l’une des plus belles voix selon moi.
  • « She Just Likes To Fight » – Four Tet : Voici un groupe tout à fait différent mais qui finalement à beaucoup de points en communs avec les deux précédents. Four Tet que j’écoute souvent pour beaucoup de raisons différentes. Tout d’abord pour la mélodie, le rythme, les recherche intelligentes de sons et surtout et avant tout pour l’escapade. J’aime la musique quand un film apparaît simultanément dans ma tête. A vous de faire votre film.

  • « Mrs. Cold » – Kings of Convenience : La grande classe et une subtilité de jeu de guitare (nylon) et de compositions se dégage de ce groupe parfaitement en raccord avec les deux voix. On est en plein été à l’endroit où chacun de nous se sent le mieux, ni plus ni moins. Grand groupe de musique aujourd’hui.
  • « With Just One Glance You » – Nicolas Jaar : Depuis Bruxelles, mon ouverture sur la culture musicale électronique s’est beaucoup ouverte. J’ai découvert de nombreux artistes extrêmement doués, dont Nicolas Jaar. Je pourrais citer de lui beaucoup d’autres chansons que j’aime beaucoup, mais je crois que celle qui me plaît le plus, est celle-ci. Alors bonne écoute et faites vous tout simplement embarquer dans son monde.

  • « Más Pan » – Quantic and His Combo Barbaro : Voilà des îles, du rythme tropical, des envies de danser, des cuivres. Deux groupes décident de ne faire qu’un pour quelques titres et l’exercice est plutôt réussi ! Du goût, du swing, « La musique nous sourit, tout ce qu’on peux faire c’est sourire à la musique ». En tout cas moi quand j’ai un petit coup au moral j’écoute souvent cette musique ! (il suffit de regarder l’affiche).
  • « River Man » – Nick Drake : Nick Drake où la puissance de l’émotion. Découvert assez récemment grâce à mon bassiste (merci Vincent Brulin) j’ai pris ma claque en écoutant un grand monsieur possédé par ses démons d’autrefois. On ressent à travers sa musique toute sa fragilité, sa mélancolie presque même son envie de disparaître dans le néant pour en découdre et effectivement quand on se penche un peu sur son histoire à ce jeune britannique et qu’on en connaît un peu plus sur le sujet « Drake » on comprend d’un coup pourquoi. En tout cas il nous a laissé des chansons pures, profondes, brutes et saisissantes. Avant Eddie Vedder il y avait lui.
  • « Close To Paradise » – Patrick Watson : Encore du large, de la voix, de la saturation dans la douceur mais surtout de la mélodie. Patrick Watson à énormément de bonnes chansons. J’aurais pu choisir « The Great Escape », « Night fall », « Fireweed » et encore bien d’autres… Le piano a une place primordiale chez Watson et avec son jeu « cinématographique » et sa voix envolée cela nous amène chez lui. Et chez lui c’est cool je trouve !
  • « East Harlem » – Beirut : Une voix reconnaissable entres milles, des accordéons, des trompettes, tubas, des rebords de caisses. Il y a quelque chose de solennel chez Beirut qui m’attire. Arrangements épurés, simplicité mélodique, parfois même accidentelle que j’aime beaucoup. Tu as envie qu’il soit là parfois caché dans ta cuisine pour te redonner la pêche non ?! Ok ben moi ouais.
  • « Toi » – Romain Humeau : Je suis très touché par le côté envoûtant de la composition. Ce titre est ternaire, ce que je trouve extrêmement classe en général, et surtout en chanson française. Romain Humeau l’a réussi à merveille sur ce titre somptueux (l’entrée des violons est magnifique). C’est un de mes coups de coeur de ces 2 dernières années. Et puis bon… il écrit un peu le bougre !
  • « Who Is He (And What Is He To You?) » – Bill Withers : Pour finir cette playlist, j’ai quand même voulu vous faire écouter et réécouter un des plus grands « Patron » de la musique. Franchement ça se passe de commentaires n’est-ce pas ?

Le clip « On dirait l’Islande » (Paroles : Tété – Musique : Gaël faure) :

Gaël Faure sur le web :

Le site officiel

Concerts :

Date Ville Salle
15.07.13 La Rochelle Francofolies
Heure: 20:00. La Coursive

S'abonner: RSS | iCal

Retrouvez cette playlist dans le N° 40 du magazine Francofans.

Francofans avril 2013
Francofans avril 2013