01 Oct 2015

Dick Annegarn, ce poéte-troublion d’origine hollandais a su marquer les esprits grâce à ses chansons que tout artiste rêverait d’avoir écrite, de « Bruxelles » à « Sacré Géranium »… Tout au long de sa carrière sa plume a été inspirée par le blues et la musique afro-américaine ou encore les grands interprètes. Entrons dans son univers.

La playlist VIP :

  • « Alabama » – John Coltrane : C’est une chanson sur l’état d’Alabama dans les années 65/66 avec ses émeutes raciales. Les noirs vivaient encore l’opression. C’était une chanson d’émancipation et de souffrance. Mon ami saxophoniste Jean Avocat la jouait devant un marais près de Besançon. Elle m’est restée comme mélodie très militative et citoyenne. C’est pas funèbre.
  • « Lucille » – Michel Jonasz : Pour moi c’est un rêveur qui se ballade dans les rues. Cette chanson est un rock un peu français, un peu snob. C’est ce que la France a d’élégant. Un homme qui est un peu malheureux mais qui se prépare à redraguer derrière.
  • « Careless Love » – Bessie Smith : Sur mon site annegarn.com j’incite les gens à découvrir l’histoire des chansons. Elle est sur mon album « Folk Talk ». Cette chanson est plus vieille encore que la version de Bessie Smith qui est morte en 1937. Souvent dans la poésie noire ils ne parlent pas au premier degré. Par ex. ils ne parlent pas d’injustice, mais d’un marteau qui cogne la féraille. C’est des images. Et ici c’est une chanson sur une femme qui est enceinte et qui veut pas qu’on lui fasse l’amour. Elle ouvre et ferme son parapluie.
  • « Like a Rolling Stone » – Bob Dylan : Celle ci aussi est une image mais écrite par un blanc. Bob Dylan avait une poésie. On considère que c’est le premier slameur. C’est le langage un peu happening, poétique. Cette métaphore de la pierre qui roule est une perdition, une errance. C’est pas nécessairement le rock’n’roll de Bourges. C’est une chanson compassionnelle et en même temps citoyenne. L’avenir maintenant c’est la précarité, c’est la vie de hobo de beaucoup de travailleurs aux Etats-Unis. C’est une chanson de hippie mais positive. J’avais fait une version pour Françoise Hardy en français.
  • « Les comédiens » – Charles Aznavour : Aznavour s’est beaucoup imprégné de la culture arménienne un peu comme Piaf. C’est des ornements vocaux. Il aurait pu être un barde kurde. L’Arménie a typé sa voix et ses mélodies. Ce titre est un peu la grande tribu des gens du voyage dont les artistes que nous sommes.
  • « Ox drivers song » – Odetta : Odetta est une cowgirl. La société américaine est plutôt machiste, elle n’honore pas les femmes travailleuses. Odetta a une voix qui se projette dans l’espace pour arriver jusqu’au cheval qui court. Elle est morte il y a 2 ans. J’aimais beaucoup cette chanteuse afro-américaine.
  • « Black maybe » – Syreeta : C’était une chanteuse de soul, amante de Steevie Wonder. C’est lui qui lui a écrite la chanson. Elle dit « Peut-être que tu es noir, peut-être blanc, vert, mais ta vraie couleur je l’ai jamais vue. » Qu’est ce qu’il y a de plus beau que les races par un aveugle. En effet on retrouve l’amour pur. Peu importe les couleurs.
  • « La foule » – Edith Piaf : C’est une française d’origine berbère. Sa grand mère est une journaliste qui a découvert ça. On entend là aussi dans sa manière de chanter l’Afrique du nord. Je trouvais ça intéressant cette France multiple. Cette chanson est le fantasme de tout chanteur. C’est la foule qui lui passe dessus et qui l’a pas reconnue.
  • « Amsterdam » – Jacques Brel : C’est une chanson d’un flamand francophone. Sa famille était d’Ostende. Amsterdam c’est typiquement « brelien » comme ville. Y’a les putes, la décadence, la saleté. Brel c’est la même origine que Brugel. Ce sont des grandes fresques, dans la tradition des peintres de lumière.
  • « Georgia on my mind » – Ray Charles : Cette chanson aussi parle d’un état et pas d’une femme. Elle n’est pas écrite par lui. Car comme Johnny, Bashung ou Julien Clerc ce sont des interprètes qui ont peu écrit par eux mêmes. Quand ils disent qu’ils écrivent une chanson c’est qu’ils la réhabitent, la re possède.

« Vélo vole » :

Dick Annegarn sur le web :

La site officiel
La page Facebook

Concerts :

Pas de concerts.

Playlist Vip Dick Annegarn

Playlist Vip Dick Annegarn

[top]