Manu - Crédit : Jipé Truong

La playlist VIP par Manu (ex-Dolly)

Le deuxième album solo de Manu « La dernière étoile » est sorti en avril dernier avec des mélodies toujours aussi efficaces. Cette étoile serait-elle celle de Micka, bassiste de Dolly qui veille sur sa musique depuis 2005 ?! Depuis cette année là le chanteur de Blankass ne cesse à chaque concert de lui rendre hommage… et à chaque fois un frisson me parcoure. Revenons donc sur ce qui l’a inspirée tout au long de ses albums avec Dolly ou en solo.

La playlist VIP :

  • « Si je chante » – Sylvie Vartan : Le premier 45 tours que l’on m’a offert. Je devais avoir 6 ans.
    Ce disque traînait chez ma nounou de l’époque à la Cité des Blossières à Orléans. Je suis tombée en admiration devant la photo, je la trouvais (et la trouve) toujours belle sur cette pochette, avec ses dents du bonheur et ses cheveux blonds dans le vent. Il y avait 2 chansons par face. Je les écoutais en boucle. Ma nounou Mme Chansart, a fini par me le donner.
    Je devais lui casser les oreilles à force de chanter à tue-tête… je la remercie, « si je chante » encore c’est beaucoup grâce à ce cadeau. Je l’ai toujours avec moi.
  • « Heart of Glass » – Blondie : Le premier 45 tours que j’ai demandé à ma mère de m’acheter. J’avais du l’entendre à la radio sans doute. Fan dès la 1ère écoute et je ne m’en lasse pas.
  • « A whiter shade of pale » – Procol Harum : Ma mère travaillait dans une boutique où il y avait un juke box. J’ai donc une valise entière de 45 tours sans pochette. J’ai choisi ce titre là parmi tant d’autres pour la magie qui opérait sur moi dès les premières notes et cette voix qui me hantait. Comme je n’avais pas la pochette sous les yeux, j’imaginais
    la tête du chanteur en train de pleurer en chantant. Depuis j’ai récupéré la pochette, ce n’est pas comme ça que je les voyais mais j’adore leurs fringues !
  • « Hygiaphone » – Téléphone : 45 tours piqué à mon frère. Une sacrée découverte pour moi à l’époque.C’est la première fois que j’entendais du rock comme ça en français.
  • « Ok Carole » – Bijou : Je choisis ce titre, mais j’aurais pu en choisir un autre de l’album, il n’y a rien à jeter. C’est grâce à mon frère encore une fois que j’ai pu découvrir ce groupe à l’époque et tant d’autres. Il achetait beaucoup de disques, j’écoutais tout et je faisais mes choix. Le salon avait un meuble dédié aux 33 tours du frangin, et les amis qui passaient hallucinaient devant cette énorme discothèque.Nous parlons toujours musique lui et moi, je lui dois beaucoup. C’est un excellent guitariste de surcroît.
  • « When Doves Cry » – Prince : Issu de « Purple Rain ».
    J’ai eu une période assez longue, deux ans je crois, où je ne pouvais écouter que du Prince.
    Je glanais tous ce qui était écrit sur lui dans les magasines, achetait toutes les vhs disponibles de ses concerts. J’étais totalement fascinée par sa musique et son personnage. Avec Dolly&Co nous reprenions « The Cross » issu de Sign of the Times, un autre de mes albums de référence. J’ai commencé à décrocher en 1991 avec Diamonds and Pearls je crois…
    Je me retrouve moins dans ce qu’il fait actuellement, mais je le suis toujours. J’ai le regret de n’avoir pu assister jusqu’alors à un de ses shows.
  • « Oh my lover » – PJ Harvey : Premier titre de son premier album Dry. Le cd existait déjà, mais c’est en vinyl que j’ai découvert l’ album. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre lorsque la platine a délivré le son de cette chanson, et cette voix qui m’a bouleversée immédiatement. Dans la presse à l’époque beaucoup de journalistes parlaient de similitudes avec Patti Smith, une autre artiste que j’adore, mais pour moi non, c’est Madame Harvey, point. L’album Dry ainsi que le second font partie de mes albums préférés de PJ.
    C’est elle qui m’ a donné envie de me mettre à la guitare après avoir assisté à un de ses concerts au Rockstore de Montpellier, cela devait être lors de sa première tournée en France. Trois sur scène et une bonne leçon.
    Son dernier album vient s’ajouter à la liste, je l’ai beaucoup écouté alors que je composais « La Dernière Étoile »
  • « Glory Box Live Roseland NYC Live » – Portishead : Issu de l’album Dummy, dont j’aurais pu citer tous les titres.
    Avec Dolly, sur la dernière tournée nous mettions cet album dans les loges avant de monter sur scène.La demi-heure avant étant la plus dure pour moi, à cause du trac, cela me mettait dans un état d’apesanteur (sans l’ascenseur), avec la voix de Beth Gibbons (dont j’apprécie également les albums solo), les arrangements de cordes, les mélodies, cette (feinte ?) nonchalance… J’ai l’image de Beth chantant sur scène en fumant, à une époque où l’on pouvait encore le faire…
  • « Across the Universe » – The Beatles : J’ai apprécié tardivement, mon frère était plutôt Rolling Stones. Et je continue de découvrir. Je viens de finir le livre de Geoff Emerick « En studio avec les Beatles ». Un voyage merveilleux, des anecdotes incroyables. Je vais le relire je pense en écoutant chaque chanson citée. C’est une inépuisable source d’inspiration. Pourquoi ce titre là plutôt qu’un autre, il y en a tellement ? Peut-être pour la reprise faite par Fiona Apple, une des rares que je trouve réussie. Difficile de reprendre les Beatles…
  • « Work » – The Bewitched Hands : Pour citer un titre récent. C’est le dernier concert auquel j’ai assisté. Énorme. Dans la superbe salle restaurée du Trianon à Paris. Mon dernier coup de coeur.

« J’aurais aimé encore vous parler de Monsieur Bashung (tous les albums) ou de la chanson « Le Beau Bizarre » de Christophe, de Daniel Darc en solo ou avec Taxi Girl,« Je suis déjà parti » magnifique. Ou encore parler des Pixies, Sonic Youth, Nirvana… tellement d’artistes et de groupes m’ont marqué et continuent de m’influencer…
 
Merci pour ce petit voyage dans le temps.
 
Emmanuelle Monet »

Clip « Que fais tu ? » Tekini Records (2013) :

Manu sur le web :

Le site officiel

Concerts :

Date Ville Salle
28.09.13 Festival de l’Ephémère Phauteville Lompnes
Heure: 20:00.
10.08.13 Rock Air festival Porrentruy
Heure: 20:00.

S'abonner: RSS | iCal

Retrouvez cette playlist dans le numéro 42 d’Août/Septembre 2013 de Francofans Francofans - couv - 201308