Theo Lawrence & The hearts

Ce jeune groupe de rock français qui s’est formé à Gentilly a été bercé dans des musiques soul, blues et rock sudiste. Ils viennent de sortir leur premier album « Homemade Lemonade« . Ils m’ont chacun donné 2 chansons pour créer une playlist très cohérente. Je vous la livre ci-dessous.

La playlist VIP :

  • Victor : « Get back » – The Beatles : C’est une chanson que j’ai écouté en boucle quand j’avais 4/5 ans. Tous les albums des Beatles m’ont donné envie de faire de la musique et de monter un groupe.
  • Victor : « I wish » – Steevie Wonder : Je la trouve parfaite. Cette musique m’a parue très familière dès la première écoute. ça m’a parlé instantanément de manière très agréable.
  • Theo : « Hold What You’ve Got » – Joe Tex : C’est la chanson parfaite. Il n’y a rien à changer. C’est tout en douceur. C’est la meilleure interprétation qui existe dans l’histoire de la soul music. Je l’écoute tous les jours. C’est une addiction.
  • Theo : « Thug’s Prayer » – Roc Marciano : Je l’écoute en boucle en ce moment. C’est un rappeur de Brooklyn. C’est dans une ambiance très cinématographique. Tu t’imagines tout de suite le cadre. J’adore. C’est très fantomatique.
  • Thibault : « Since I’ve Been Loving You » – Led Zeppelin : ça a été un des premiers morceau ternaire sur lequel j’ai flashé. Evidemment c’est beaucoup grâce à la batterie. J’adore le pont. C’est toujours un peu « transcendentiel » [rires du groupe].
  • Thibault : « Heaven to me » – Theo Lawrence & the hearts : Je l’écoute beaucoup en ce moment. C’est notre premier single et il est super. Il faut l’écouter.
  • Louis Marin : « Rain Child » – Rhinoceros : La performance vocale sur cette chanson est bouleversante. Elle est pas parfaite du tout. Mais elle est riche d’émotion, de souffrance. La chanson est énorme. Je l’ai beaucoup écoutée.
  • Louis Marin : « Surf’s up » – The Beach Boys : C’est plus doux. C’est l’équivalent du plus beau morceau de Debussy mais en pop des années 60. ça se passe de commentaire. C’est sublime.
  • Olivier : « After Midnight » – JJ Cale : C’est fait avec une espèce d’humilité à couper le souffle. Tout en ayant une richesse, une simplicité. C’est énorme. C’est une chanson qu’on peut écouter à n’importe quel moment de la vie. Elle vous fera vous sentir bien. Quand on la met les gens sont heureux. C’est un fait. Elle me touche énormément cette chanson.
  • Olivier : « Fancy » – Bobbie Gentry : Je suis un fana de soul et de voix féminines. Ce titre m’a fait tomber par terre à la première écoute. C’est un morceau de feeling, de groove, de sensualité comme j’en ai rarement entendu.
  • Tout le groupe : « Mystery Train » – Elvis Presley : On l’adore tous. Il n’y a pas une balance où on ne la joue pas.

Le clip « Never let it go » :

Theo Lawrence sur le web :

La page Facebook

Avec son premier album « A peu près tout » juste sorti et des premières parties de Juliette Armanet ou d’Asaf Avidan en novembre (dont deux Olympia), on peut dire que la rentrée de la jeune chanteuse Pomme a été agitée ! Elle sera au Café de la Danse, à Paris, le 15 février pour nous présenter ses chansons folks dont certaines ont été nourries avec la playlist qu’elle nous présente.

I Am Stramgram est le nom de scène de Vincent Jouffroy qui se fait accompagner d’un batteur sur scène. Ce duo de pop envoûtante qui a gagné le grand prix du Ricard SA live en 2016 donne des concerts qui vous emportent loin. Un groupe qui laisse planer des mystères pour mieux nous embarquer dans leur univers. Lors de sa venue au Printemps de Bourges, Vincent m’a dévoilé la liste des dix chansons qui l’ont suivi toutes ces années. Playlist qui reflète bien ses inspirations.

Lorsqu’elle n’accompagne pas d’autres artistes (comme Grand Corps Malade, Mokaeish, ou Baxter Dury), Lilimarche monte sur scène en solo pour nous enchanter avec ses chansons françaises intimistes. C’est avec le bruit de fond du train Risoul-Paris que cette auteure, compositrice et pianiste m’a révélé ses dix chansons incontournables. Entrons dans son univers.

Voilà déjà quatorze ans que Daphné est solidement installée dans le paysage de la chanson française. Chaque disque est une invitation dans une ambiance où règnent folie douce et poésie merveilleuse. « Iris extatis », sa sixième production ne déroge pas à la règle. Elle joue le jeu de la playlist et nous livre les chansons qui l’ont construite.

Last Train - Crédit Boris Allin

Après les avoir vu enflammer la grande scène du printemps de Bourges 2017, c’est dans les loges du W pendant le concert de Placebo que j’ai rencontré ces quatre jeunes rockeurs de Mulhouse. Jeunes mais transpirant une vraie maturité musicale. Jean Noël le chanteur et Antoine le batteur m’ont parlé avec passion de ce qui les inspire, de ce qui les fait vibrer musicalement. Vous pourriez bien être surpris…

Le site fête ses 7 ans ! L’âge de raison.
J’en ai profité pour mettre à contribution les visiteurs du site et le redac’ chef de Francofans et réaliser notre playlist de coeur. La voici donc :

Roberdam - Crédit photo : Yann Orhan

Après un parcours plutôt de groupe (Ravid’Vour’Voir, Les garçons trottoirs) le nancéen qui se cache sous le pseudo de Roberdam, vient enfin de sortir un album solo « Je rêve donc je suis ». Enregistré sur la péniche de son voisin et ami Quentin Bécognée, puis au studio Besco, cet opus nous révèle ses rêveries qui font du bien à la chanson française. C’était donc l’occasion qu’il nous emmène dans son univers de chansons favorites.

Broken Back

Ce breton auteur, compositeur, interprète est arrivé jusqu’à nos oreilles grâce/à cause d’un accident de parcours qui l’a contraint à une convalescnce plutôt bénéfique, car il en a profité pour attraper une guitare. De ce fâcheux épisode est né un artiste « Broken back ». Il surfe dans plusieurs univers tantôt folk, pop, électro. Allons donc nous approprier sa playlist musicale.

Parnell - Crédit photo : Flora Riffet

Ce jeune et talentueux auteur/compositeur, qui a grandit en banlieue parisienne, se promène dans une chanson folk aux sonorités qui n’ont rien à envier aux songwriter américians ou irlandais qu’il affectionne tant. C’est dans le berry qu’il s’est exilé et a enregistré son premier album « Ce qu’il en reste » dans le studio de Johan Ledoux. Parnell dont le nom est emprunté aux grands personnages irlandais, a su toucher les découvreurs de talents et cela lui a permis de participer aux rencontres d’Astaffort, chez Francis Cabrel qu’il admire depuis son enfance. Allons donc écouter ce qui l’inspire depuis tant d’années

Tryo

Encore et toujours en tournée cet été, trois des quatres membres de Tryo ont pris le temps de nous donner leur playlist VIP. En découvrant leurs choix,
on comprend mieux ce qui fait leur musique : la chanson, la pop, les musiques d’Amérique du Sud et le punk trainent dans leurs oreilles. Leur disque de reprises sorti en 2014, « Né quelque part », nous avait déjà donné une indication de leur filiation, en voici un complément.