Monsieur Lune

La playlist VIP par Monsieur Lune

Auteur, compositeur, interprète, Monsieur Lune fait parti de la scène française depuis l’an 2000 dans un univers entre rock et java. Mais sur son 4ème album « Il pleut des luges … » sorti en 2011 il a été vers plus de simplicité. C’est ce qui ressort de sa playlist.
On a également pu le découvrir dans un nouveau registre avec son projet « Gaston et Lucie », un livre disque pour enfant sur lequel il a fait appel notamment à Gérald Genty, Oldelaf et Monsieur D, Yves Jamait, Carmen Maria Vega, Ben Ricour, …

Sa playlist VIP :

  • « La vie ne vaut rien » – Alain Souchon : C’est la chanson idéale. L’arrangement, la mélodie, le propos. Ce que je trouve intéressant dans cette chanson c’est qu’il dit plein de trucs sans que ce soit marqué. Il effleure et laisse plein de place à l’interprétation. Son phrasé est super alors qu’il est pas tout jeune. C’est hyper moderne. J’adore les chansons très simples, couplet/refrain.
  • « Nantes » – Beirut : C’est leur « tube ». Je la trouve magnifique. La voix du chanteur est incroyable. L’orchestration est surprenante, ce côté un peu musique de l’est. ça me fait penser à Rufus Wainwright. Je l’écoute en boucle comme quand j’étais petit. Il y a une vraie identité. Tu écoutes le début et tout de suite tu identifies le groupe. Le but c’est ça c’est que quand tu chantes ce soit identifiable. Beirut ça tue !
  • « Demon host » – Timber Timbre : C’est une guitare voix. Le mec a un timbre pour le coup incroyable. Une mélodie incroyable, un son. Dès que je l’écoute j’ai envie de pleurer.
  • « Dance me to the end of love » – Madeleine Peyroux : C’est une reprise de Léonard Cohen. C’est du jazz. Je suis complètement amoureux de sa voix, de sa façon de chanter. C’est fou la force d’une interprète. Une chanson moyenne magnifiquement interprété ça devient un chef d’oeuvre. Là l’orchestration est géniale. Je l’ai découverte dans le live de Léonard Cohen qui a plus de 10 ans. Je suis fan absolu de Léonard Cohen.
  • « Dommage » – Mathieu Boogaerts : Elle pourrait se rapprocher de la chanson de Souchon. Pour moi c’est sa plus belle chanson. J’aime pas trop quand il part dans des trucs trop expérimentaux. Mais quand il garde une vraie simplicité mélodique avec sa douceur, sa voix, c’est magnifique. Le sens du groove sur cette chanson qu’il a faite avec Renaud Letang est incroyable. Le mix est génial, la voix est susurrée. Elle est majestueuse, élégante, douce, classe.
  • « Don’t cry sister » – J.J. Cale : C’est lui qui a écrit la chanson « Cocaïne » que Clapton a repris ensuite. C’est mon père qui était programmateur à FIP qui m’a fait découvrir ça dans les années 70. Quand j’allais en vacances chez lui il avait des centaines de disques. J’ai découvert aussi Tom Waits. Et cette chanson m’a marqué. Elle a pas du tout vieillit. Il utilisait beaucoup de boîtes à rythme. Ce qui n’était pas fréquent à cette époque là. Tout l’album « Five » est génial.
  • « Le bruit du frigo » – Mano Negra : J’écoutais ce titre quand j’étais petit. C’est un groupe que j’ai adoré. En la réecoutant je me suis dit qu’elle tiens encore le coup. Dans cette chanson on devine un peu ce que deviendra Manu Chao par la suite. Là encore on a une simplicité mélodique, une façon de chanter, une orchestration super. Elle est vraiment chouette. J’aurais pu aussi choisir une reprise des Clash par la Mano. Car j’adore The Clash.
  • « Le vent nous portera » – Noir Désir : J’adore aussi la version de Sophie Hunger. c’est peut-être une des seules chansons où Bertrand Cantat a une voix fluette. C’est Manu Chao qui joue la guitare. ça remplit toutes les cases d’une bonne chanson. Super arrangement, super phrasé, super mélodie, texte pas trop signifiant. On comprend pas trop ce qu’il dit. Mais justement ça nous laisse de la liberté.
  • « 01’55 » – Tom Waits : C’est la première chanson de son premier album « Closing time ». J’ai été très fan de Tom Waits. Un peu moins maintenant. Je me suis servit de cette chanson pour me faire réformer de l’armée. Pour me donner du courage et pleurer devant les médecins je la mettais. ça me remettait dans une humeur particulière. Elle est super jolie. Il a pas encore sa voix cassée. Là aussi c’est une évidence mélodique. On voit qu’ils enregistraient ça en live. On entend le bruit du piano qui craque. Elle est magnifique.
  • « The ghost of Tom Joad » – Bruce Springsteen : Je suis un grand fan. J’adore cette chanson qui tient toujours le cap aujourd’hui. J’aime Bruce Springsteen dans la douceur. C’est rare que j’aime tout un album de lui. Quand il va vers le côté folk il emprunte pas trop de style et c’est là qu’il a une plus forte personnalité. Quand il va vers le rock US des 80’s il perd sa personnalité. J’aurais pu mettre aussi Johnny Cash avec son album noir. Il a une vraie personnalité quand il reprend les chansons des Beatles ou Nine Inch Nails. De manière générale tout ceux là quand ils chantent c’est identifié.
  • « Walcott » – Vampire Weekend : C’est un peu une chanson hymne. C’est encore un groupe avec une personnalité et des rythmes africains. On trouve des choses qui peuvent paraître hyper pointues et pourtant hyper populaires et évidentes. C’est accessible à tout le monde. C’est pour ça que j’aime les chansons très simples. J’aime ce schéma de travail. Creuser dans un tout petit sillon et trouver le bon arrangement. C’est dur d’être un groupe aujourd’hui. Eux ils ont vraiment un son de groupe.

Le clip « Reviens pas » :

Monsieur Lune sur le web :

Le site officiel
Gaston et Lucie

Concerts :

Date Ville Salle
27.05.12 Fribourg (Suisse) Nouveau Monde
Heure: 20:30. Gaston et Lucie
05.05.12 Capbreton (40) Casino
Heure: 20:30. Gaston et Lucie
16.03.12 Capendu (11) Festival Scène d’Enfance
Heure: 20:30. Gaston et Lucie

S'abonner: RSS | iCal