La playlist VIP par Daphné

Catégories Chanson française, playlist0 Commentaire
Daphné

Voilà déjà quatorze ans que Daphné est solidement installée dans le paysage de la chanson française. Chaque disque est une invitation dans une ambiance où règnent folie douce et poésie merveilleuse. « Iris extatis », sa sixième production ne déroge pas à la règle. Elle joue le jeu de la playlist et nous livre les chansons qui l’ont construite.

La playlist VIP :

  • « Ex fan de sixties » – Jane Birkin : Ma mère écoutait beaucoup Jane.B quand j’étais petite et sa voix si familère, me fait toujours du bien. Elle est, comme toutes les voix que j’aime, sans mental et gracieuse, légère et en même temps grave et mélancolique. Si j’ai le blues, c’est elle que j’écoute. Grâce à Jane sûrement, entendre parler français avec l’accent anglais me fait trembler…
  • « You’re mine you » – Chet Baker : Le jazz est la musique que j’écoute le plus et que j’ai le plus écoutée dans ma vie. Cette chanson est extraite de l’un de mes disques préférés « Baby Breeze ». Le souffle de la voix de Chet Baker, nu, sans aucune performance, est totalement magique.
  • « Bo Mambo » – Yma Sumac : Un de mes morceaux préférés au monde, cinématographique et puissant. Je bricole dessus, cuisine dessus, nettoie ma maison dessus, j’aime danser dessus jusqu’au vertige. Yma Sumac est une source de joie et d’inspiration quotidienne.
  • People are strange » » – The Doors : Je ne peux pas me passer d’écouter les Doors depuis petite et c’est impossible de choisir ma chanson préférée entre « Love street », « End of the Night », « Spanish Caravan », « The Crystal Ship », « Back door man », « When the music is over »… La poésie, l’urgence de vivre, le lyrisme, la musique sublime et la voix profonde, écorchée et sexuelle de Jim Morrison m’accompagneront jusqu’à ma mort.
  • « Ballade irlandaise » – Bourvil : La voix de Bourvil a bercé mon enfance: sa chaleur et sa tendresse me vont toujours droit au coeur et la poésie de cette chanson me transmet toujours des images de lieux où mon esprit aime se retrouver.
  • « Otto e mezzo » – Katyna Ranieri, Nino Rota : Toutes les chansons et musiques de Nino Rota notamment pour les films de Fellini font partie de ma vie. Elles soulèvent chez moi de forts accès de joie et de folie. Je suis née avec un cirque ou un théâtre italien à l’intérieur et chanter ces chansons me permet de l’extérioriser. Supercalifragilis, le titre qui clôt « Iris Extatis » fait écho à ma part d’Italie et à la passion pour le spectacle que je porte en moi depuis toujours.
  • « Unravel » – Bjork : Une beauté. Un chef d’oeuvre. Je vois cette chanson, une des plus belles chansons d’amour pour moi, comme sortie d’un conte. Tout y est lié et en permanent mouvement, même les respirations de Bjork. Tout y excessif, desespéré, urgent et sensuel, dans un don total, à l’image d’Homogenic.
  • « Natasha » – Rufus Wainwright : Les sons de cloches, les cordes, les paroles, la sublime mélodie et la voix géniale de Rufus Wainwright, j’aime tout! Je ne me lasse pas d’écouter ce titre que je peux entendre en boucle de très nombreuse fois.. Cette chanson me donne envie d’embrasser et me fait complètement oublier que tout le monde ne vit pas dans un monde sensuel…
  • « ’81 » – Joanna Newsom : La beauté de cette chanson me fait pleurer. A chaque fois. Elle m’amène dans le jardin dont elle parle et me ramène à une époque infiniment douce de ma toute petite enfance où je ne savais pas que la mort existait.
  • « Au revoir mon amour » – Dominique A : Un bijou cette chanson. La lucidité sans amertume. Laisser partir avec tant de douceur dans la voix et tout passe mieux. C’est un chanteur que j’ai vraiment aimé croiser il y a quelques années le temps d’un duo pour « Une longue dame brune » et plus le temps passe, plus j’aime ce qu’il nous livre car j’aime là où il regarde.

Le clip « Faite à l’envers » :

Daphné sur le web :

La page Facebook

Retrouvez également cette playlist dans le numéro d’avril-mai 2018 du magazine Francofans

Francofans avril 2018
Francofans avril 2018